Une femme en contre-jour

Cette femme en contre-jour que Gaëlle Josse tente subtilement de saisir dans son court récit c'est Vivian Maier.
Si elle est aujourd'hui reconnue comme un génie de la photographie, bien des interrogations demeurent à son sujet.
Née en 1926 à New York dans une famille plus que défaillante, ballottée entre les États-unis et la France, sans ancrage, Vivian trouve très vite refuge dans la rue, plus hospitalière à ses yeux que son propre foyer. Un Rolleiflex autour du cou, elle arpente, solitaire, le bitume de New York ou Chicago. Pendant des décennies, grâce à son objectif, elle fixera le regard des exclus, des infirmes, des abandonnés du rêve américain. Comment expliquer ce besoin, telle une ombre, de disparaître au milieu de ces visages pour mieux en révéler toute leurs détresses? Peut-être au fond leur ressemble-t-elle... Vivian qui ne dira rien de ses blessures intimes finira sa vie en recluse, sans n'avoir jamais cherché à développer ou montrer le fruit de son travail. Cent mille clichés qui auraient donc dû disparaître au fond d'un garde-meuble mais le destin en a voulu autrement...

Tous les conseils de lecture

Anne-Marie et Marie-Laure vous propose 6 coups de cœur à offrir pour Noël, des valeurs sûres.

Voir le dossier complet