Pierre-Emmanuel S.

Une histoire mondiale des femmes photographes
par (Libraire)
26 janvier 2021

Une fabuleuse somme collective, un livre manifeste, un ouvrage de référence

Un coup de cœur au Forum du Livre. Grâce au travail des deux historiennes françaises, Luce Lebart et Marie Robert, et des 160 rédactrices (des créatrices, des commissaires-priseurs, des photographes, des écrivaines …), on nous présente les femmes artistes avec de courtes biographies et leurs œuvres pour un travail complet et de qualité … De l’invention de la photographie à aujourd’hui, l’œuvre et la vie de quelque 300 artistes de par le monde. C’est un ouvrage richement illustré (600 pages) qui fera office de référence en la matière (grâce au travail de recherche sur la thématique) mais qui aussi, et c’est sa force, accessible au grand public grâce à un style abordable, une mise en page soignée.

Over the Rainbow
par (Libraire)
13 janvier 2021

Un roman autobiographique puissant et doux à la fois

Tout commence dans les années 60, une histoire d’amour entre Jacques (un professeur d’Italien, passionné par la musique, la littérature et les antiquaires), et Lucie. De ce mariage et de cette vie parisienne nait Constance. Loin de ses « racines » du Sud, Jacques sent le besoin de vivre sa vie et d’aimer qui il souhaite, sans se cacher car Jacques aime les hommes. Au travers de ce roman, nous partagerons la vie de Jacques et son amour pour son premier homme, de sa vie de père, de ses voyages, bref de la vie jusqu’au jour où le nom est prononcé VIH (SIDA). Jacques sera n des premiers hommes touché par cette maladie …

Ce roman autobiographique est tout simplement puissant et doux à la fois. Puissant par les mots et témoignages de vie de Constance et de Jacques, doux sur une relation père-fille qui n’a jamais été simple par la description du manque, du vide laissé par un père devenu absent. Un témoignage qui vous embarque dans cette vie arc-en-ciel que je ne peux que recommander.

Box ludo educative Thailande
18,90
par (Libraire)
30 novembre 2020

Pour voyager en famille !

Et si on vous voyagiez en famille à travers une box ? Cette nouvelle box ludo éducative propose à vos enfants de découvrir un pays à travers plusieurs activités, des jeux, des coloriages, des recettes ... bref un moyen ludique pour partager avec vos enfants les cultures du monde.
Direction la Thaïlande avec cette première box.
Au Forum du Livre on adore le concept, et petit plus box 100% française et surtout 100% made in bretagne !

La Chute de la maison Whyte - Grand Prix des Enquêteurs 2020
par (Libraire)
6 novembre 2020

A mettre d'urgence dans sa PAL.

On nous dit que les polars sont des livres d’été, et bien celui-ci ira très bien dans votre bibliothèque cet hiver !

Je ne connaissais pas très bien ce prix mais ce fut une belle découverte.

C’est l’histoire d’une famille américaine, dans l’état du Massachussetts entre la ville trépidante de Boston et la station balnéaire de Cape Cod. Une histoire familiale à rebondissements qui fait ressurgir des secrets de famille. Le célèbre William Whyte, marchand d’art reconnu à travers le monde, est furieux: sa fille aînée Edith vient de publier un livre dans lequel elle l’accuse de crime(s) inimaginable(s). Vrai ou faux? La publication de ce roman et le meurtre qui suit, auront l’effet d’une bombe sur la famille Whyte. Si c’est par Edith que le scandale arrive, c’est le frère, Skip, qui est accusé du meurtre de son père … Il appelle à la rescousse Zach, un ami de la famille qui, bien qu’ avocat spécialiste en droit de l’art, va venir défendre Skip contre les accusations de la police mais aussi contre les rumeurs, les journaux, la société. Il devra enquêter et démontrer que son ami n’est pas le coupable, allant de découverte en découverte, avec toujours cette question : quel est le lien entre le tableau retrouvé entre les mains du mort et le livre? …

Un roman enquête comme on les aime. On rentre directement dans l’histoire et le cadre, l’ écriture nous tient en haleine jusqu’au bout, avec pas mal de rebondissements et une histoire dans l’histoire (on veut d’ailleurs rapidement trouver le coupable ce qui est le propre des polars réussis). On apprend au passage des secrets sur le monde de l’art. Pour un premier roman c’est une sacrée prouesse et en plus un premier roman primé ! Vous allez adorer La chute de la maison Whyte. A mettre d’urgence dans sa PAL.

Courrier des tranchées

Héloïse d'Ormesson

24,00
par (Libraire)
20 août 2015

Courrier des tranchées, c'est l'histoire de deux jeunes frères de cœur londoniens que tout oppose durant le grand conflit de la première guerre mondiale. Il y a d'un côté, John Patterson, fils unique d'un facteur londonien féru de littérature qui refuse de s'engager dans l'armée pour pouvoir aller jusqu'au bout de ses études de lettres ce qui a choqué l'effervescence populaire ainsi que ses amis.
De l'autre côté, il y a Martin Bromley, fils d'une famille populaire qui cherche coûte que coûte à s'enrôler dans cette guerre qu'il ne connait pas. Malheureusement, le destin en décidera autrement, le jour ou John découvre parmi les courriers de son défunt père, une lettre de l'armée annonçant la mort sur le champ de bataille de son ami et frère Martin. Mais que dire à la mère de Martin qu'il voit régulièrement, John se mure dans un silence et dans le mensonge. C'est après la mort de son père et la vente de la collection de livres anciens de celui-ci, que John, désespéré, décide de s'enrôler dans l'armée en tant qu'aide de camps d'un officier anglais. Durant cette période, il se lancera dans la correspondance avec la mère de Martin, une fois sous son propre prénom, puis sous le prénom de Martin pour donner de l'espoir à cette mère qui attend depuis si longtemps des nouvelles de son fils. Débute alors le cercle infernal pour John, car, il ne s'arrêtera pas à une seule lettre et pas à un seul homme. Il continuera d'envoyer des cartes aux proches de plusieurs soldats morts sur le champ.
On pourrait se dire, encore un roman sur la première guerre mondiale. Mais non, car l'auteur nous transporte dans cette guerre à travers deux personnages que tout oppose mais qui sont au final très attachant. John plutôt discret et engagé dans la recherche de vérité sur le conflit et Martin plutôt brute qui a la volonté de défendre son pays. L'écriture permet une lecture fluide et très agréable de ce roman (tout de même 600 pages) qui passe à toute vitesse. On se sent spectateur, entre l'exaltation de la guerre et son effroyable vérité. Cette période, la description, ainsi que la mise en situation de l'avant et pendant le conflit est réelle. On reste captivé !