Virginie S. (Libraire)

Trio pour un monde égaré

Redonnet, Marie

Le Tripode

17,00
22 janvier 2018

Marie Redonnet est un écrivain engagé, une voix singulière qui scrute et interroge notre monde. « Trio pour un monde égaré » nous livre trois histoires qui toutes se font échos par le motif qu’elles déclinent. Histoires de violence, de guerres, de luttes intestines, de domination de l’homme par l’homme et de perte d’identité. Histoires d’un Monde anxiogène, violent, imaginaire mais si proche du nôtre.

Pourtant, derrière le chaos l’espoir affleure, espoir fragile certes, mais incarné par les trois personnages principaux du récit qui refusent l’asservissement et la fatalité, œuvrant à leur échelle, pour un futur possible, une vie à reconstruire, à inventer.

Marie Redonnet est parvenue à donner une vigueur et une puissance folle à ce texte grâce à son style rythmé, son écriture épurée, simplifiée à l’extrême qui va à l’essentiel et nous capte immédiatement !

Une longue impatience

Les Éditions Noir sur Blanc

14,00
9 janvier 2018

Dans les années 50 en Bretagne, Anne a épousé en secondes noces Etienne, le fils du pharmacien. Celui-ci lui a promis de l'aimer, la chérir, la protéger,ainsi que son fils Louis issu d'un premier mariage. Au fil du temps pourtant, Etienne découvre qu'il a le cœur moins grand qu'il ne le pensait. Les relations avec Louis s'enveniment, à tel point que ce dernier fugue, sans explications.

Commence alors pour Anne une longue attente qu'elle tente de combler par les lettres qu'elle écrit à son fils. Longues lettres où elle lui parle des festins merveilleux qu'ils feront pour son retour. En creux, bien sûr, elle lui parle de son amour, de ses tourments et les mots trop longtemps contenus se déploient enfin pour exprimer l'ampleur des sentiments.

Récit intime, sensible, Gaelle Josse brosse avec une grande justesse le portrait d'une femme, d'une mère, tiraillée entre les siens. Un grand coup de coeur !

Les Buveurs de lumière

Anne-Marie Métailié

20,00
1 décembre 2017

Alors que la planète entre dans une période glaciaire, les habitants d'un camp de caravanes situé dans le nord de l'Ecosse s'organisent afin de lutter contre les intempéries qui s'annoncent.

Parmi eux, Constance, sorte de survivaliste et bricoleuse hors pair qui veille sur sa fille Stella en pleine transformation identitaire. C'est là que débarque Dylan, géant tatoué au coeur tendre qui transporte les cendres de sa mère et de sa grand-mère décédées récemment.
Récit tendre et poétique autant que déjanté et drôle, ce roman de Jenni Fagan est une belle surprise.

Au sortir du récit, un seul désir: partager un coin de caravane, un verre de gin avec ces personnages hauts en couleur et merveilleux , se réchauffer au contact de leur humanité.

Lucienne ou la Vie des autres
1 décembre 2017

Vie minuscule parmi tant d'autres, Lucienne a passé la sienne au service de ses semblables.

Mais voilà qu'aujourd'hui une "attaque" lui impose le repos. Le médecin est formel, elle doit se ménager.

Forcée à l'inactivité, les souvenirs affluent au gré des visites ou des moments de solitude. Toute une vie de labeur, de joies, de peines. Petits et grands moments de l'existence.

Ecrit il y a 30 ans, "Lucienne" n'a pas pris une ride. Sensible, sincère, ce texte de Jean-Claude Le Chevère est précieux tant ses personnages sont bouleversants et extraordinairement justes.

Lucienne est un texte qui se savoure, se partage, se déguste au rythme des pages que l'on découpe.

Les fantômes du vieux pays
25 septembre 2017

« Les fantômes du vieux pays » de Nathan Hill aux éditions Gallimard
Samuel est professeur d'anglais dans une université américaine. Désabusé par la médiocrité de ses élèves et la morosité de sa vie, il se réfugie dans ""Elfscape"" un jeu vidéo qui l'occupe de plus en plus. Mais le quotidien va vite voler en éclat lorsqu'il découvre dans les médias l'image d'une femme surnommée ""Calamity Parker"".

Cette femme a lancé une poignée de cailloux au visage d'un candidat républicain en campagne et toute l'Amérique se passionne pour elle en attendant un procès retentissant.

Le problème pour Samuel est qu'il reconnaît en elle sa mère qui l'a abandonné quand il avait 11 ans.

Le second problème pour Samuel est qu'il doit rembourser dans les plus brefs délais un avaloir consenti par son éditeur pour un roman qu'il n'a jamais écrit, argent avec lequel il s'est offert une maison dévaluée désormais.
Acculé, le jeune professeur accepte d'écrire un récit à charge sur cette mère et se lance dans une enquête pour tenter de comprendre cette femme.

De l'Amérique de Trump à la Norvège des années 40, Nathan Hill nous livre un roman dense qui explore de multiples histoires, de multiples chemins gardant comme fil rouge cette relation douloureuse entre une mère et son fils.
Tour à tour drôle, mélancolique, sensible, ""les fantômes du vieux pays"" est un roman brillant et le regard de l'auteur est toujours juste, précis sur ces personnages qui se cherchent et se questionnent. Une très belle découverte.