Croquelinottes L.

Dans les poches d'Alice, Pinocchio, Cendrillon et les autres...
par (Libraire)
29 janvier 2016

coup de coeur

Isabelle Simler a imaginé et couché sur le papier ce que pourraient contenir les poches des héros de l’enfance. Non seulement l’idée est excellente, mais elle est mise en œuvre admirablement. Sous forme d’un inventaire à la Prévert, le texte très poétique accompagne les superbes illustrations.Présentées comme des planches de sciences naturelles, ou comme des objets de musée, ces doubles-pages donnent l’impression d’entrer dans l’intimité des personnages. Ce sentiment de privilège est un premier élément de satisfaction. Entrer dans la poche, c’est comme entrer dans la loge du personnage. La deuxième raison de l’immense plaisir procuré par ce livre est sans nul doute la sensation de connivence qu’il crée – connivence entre l’auteur et le lecteur, mais aussi entre tous les lecteurs. Car lorsqu’on parvient à deviner à quel héros la double-page fait allusion, on rejoint avec un certain orgueil la grande communauté des lecteurs.

La Promenade de Petit Bonhomme, Une comptine à jouer avec la main

Une comptine à jouer avec la main

Les Grandes Personnes

16,00
par (Libraire)
29 janvier 2016

T’as ton bouquin ? T’as une main ?

La lecture peut commencer.

Ce que permet cet album est d’ailleurs bien plus qu’une lecture. C’est un jeu, un spectacle ! Le plus aisément du monde, en ouvrant simplement le livre, il permet au lecteur adulte de remporter l’adhésion immédiate de son auditoire.
Le personnage principal est simplement – génialement – la main. Elle se promène, saute, caresse, glisse au fil des pages. Pour l’enfant, qui a souvent du mal à comprendre que le personnage que l’on retrouve en tournant la page est toujours le même, cette idée de permanence du personnage devient naturelle. Pensé pour la lecture en groupe, La promenade de Petit Bonhomme de Lucie Félix est en plus une véritable aide à la compréhension du récit par l’enfant.

1000 était une fois
par (Libraire)
29 janvier 2016

Chacune des dix pages est découpée en trois bandes horizontales et voilà 1000 combinaisons possibles, 1000 histoires passionnantes, 1000 tableaux incroyables.

Le texte sur la page de gauche et le dessin coloré et détaillé sur la page de droite sont précis, réalistes. C’est cette efficacité du texte et de l’image qui permet aux histoires de toujours faire sens. Les situations provoquées par les bandes liées par le hasard sont quant à elles rocambolesques. Mais toujours elles convoquent la poésie.

Max Ducos donne un pouvoir jubilatoire au lecteur : celui de co-construire, par la magie de la tourne, quantité de récits. Ce type de livre allume le cerveau, fait carburer l’imagination.

Tour à tour sur un fil
par (Libraire)
29 janvier 2016

coup de coeur

Je suis restée aujourd’hui stupéfaite devant l’album de Mordicai Gerstein. Publié pour la première fois en 2003, Tour à tour sur un fil constitue un double-hommage : au funambule Philippe Petit qui tendit un fil entre les tours jumelles du World Trade Center et dansa sur la corde raide pendant 45 minutes à 400 mètres du sol, mais aussi aux deux tours effondrées le 11 septembre 2001.

L’histoire, parfaitement fidèle à l’invraisemblable réalité, est efficacement, sobrement, justement racontée. Et les mots sont portés par un style, une technique graphiques, une maîtrise de la couleur et de la mise en page dignes d’admiration.

Quant au sujet du livre, il est passionnant, percutant. L’acte de Philippe Petit – qu’il a lui-même qualifié de « crime artistique du siècle » – vient remuer nos entrailles. Existe-t-il projet plus fou ? Et en même temps, n’est-ce pas là l’acte le plus rebelle et le plus héroïque qui soit ?

PAULINE OU LA VRAIE VIE INTEGRAL GF
par (Libraire)
29 janvier 2016

coup de coeur

La récompense reçue par Guus Kuijer en 2012, le prestigieux prix Astrid Lindgren, devrait suffire à convaincre chacune et chacun de se plonger dans la lecture de ses romans. Remarquablement traduits par Maurice Lomré, ils abordent avec aisance tous les sujets, même les plus sensibles.
Pauline ou la vraie vie est la compilation de quatre romans* mettant en scène une jeune fille poète et son monde pas toujours drôle. Quel génial personnage ! Narratrice de sa vie intérieure, elle dévoile ses questionnements avec des mots étincelants de justesse. L’écriture de Guus Kuijer excelle à donner vie à des personnages réalistes mais romanesques, et à créer des liens d’empathie entre ses personnages et le lecteur.

*Unis pour la vie / La vie, ça vaut le coup / Le bonheur surgit sans prévenir / Porté par le vent vers l’océan