Les mots entre mes mains
  •  
EAN13
9782253107804
ISBN
978-2-253-10780-4
Éditeur
Préludes
Date de publication
Collection
Préludes Littérature
Nombre de pages
448
Dimensions
20 x 13 x 3 cm
Poids
410 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
UTF-8 / MARC-8

Offres

Autre version disponible

Helena Jans van der Strom n’est pas une servante comme les autres. Quand elle arrive à Amsterdam pour travailler chez un libraire anglais, la jeune femme, fascinée par les mots, a appris seule à lire et à écrire. Son indépendance et sa soif de savoir trouveront des échos dans le coeur et l’esprit du philosophe René Descartes. Mais dans ce XVIIe siècle d’ombres et de lumières, leur liaison pourrait les perdre. Descartes est catholique, Helena protestante. Il est philosophe, elle est servante. Quel peut être leur avenir ?
En dévoilant cette relation amoureuse avérée et méconnue, Guinevere Glasfurd dresse le portrait fascinant d’une femme lumineuse, en avance sur son temps, et révèle une autre facette du célèbre philosophe français.
Un roman de passion et de liberté qui nous plonge dans une fresque envoûtante des Pays-Bas au « siècle d’or », à la manière de La Jeune Fille à la perle.

Un premier roman remarquable. Une histoire d’amour qui ne tombe jamais dans le sentimental, portée par une héroïne inoubliable. The Times

Grandiose. Meins
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

Nous sommes à Amsterdam en plein xvii° siècle. Helena Jans van der Strom, venant d’un milieu pauvre, travaille chez un libraire Mr Sergeant comme servante. Elle ne sait pour ainsi pas lire ni écrire mais est fascinée par les mots. ...

Lire la suite

par (Libraire)
29 septembre 2016

Héléna, jeune servante chez un libraire d'Amsterdam, n'est pas une servante comme les autres. En avance sur son temps, elle sait lire et écrire, son indépendance et sa soif de savoir trouveront des échos dans le cœur et l’esprit du ...

Lire la suite

11 septembre 2016

La compagne méconnue de Descartes

Au siècle d’Or des Pays-Bas, être une domestique, même placée chez un libraire sympathique comme Thomas Sergeant, n’augurait en rien d’un avenir souriant. C’est grâce à l’un des invités prestigieux du libraire, René Descartes, qu’Helena la jeune servante se libérera ...

Lire la suite