Tout ce qu'on ne te dira pas, Mongo
EAN13
9782897123543
ISBN
978-2-89712-354-3
Éditeur
Mémoire d'encrier
Date de publication
Collection
Chronique
Dimensions
21 x 14 x 2 cm
Poids
342 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Autre version disponible

Il faut rester vigilant. L’exil est la plus grande école de conduite. On devrait envoyer tous les enfants faire un stage à l’école de l’exil. À ce jour, seuls les damnés de la terre semblent bénéficier de ce cours magistral. Dans cette obligation d’observer attentivement l’autre, on se découvre parfois. En analysant ainsi chacun de ses gestes, cela prend un temps avant de voir qu’on était en face d’un miroir.

— Je risque de me perdre dans cette aventure.
— C’est le risque du voyage, Mongo.


Un après-midi d’été, l’écrivain croise sur la rue Saint-Denis un jeune homme, Mongo, qui vient de débarquer à Montréal. Il lui rappelle cet autre jeune homme arrivé dans la même ville en 1976. Le même désarroi et la même détermination. Mongo demande: comment faire pour s’insérer dans cette nouvelle société? Ils entrent dans un café et la conversation débute comme dans un roman de Diderot. C’est ce ton léger et grave que le lecteur reconnaît dès le début d’un livre de Laferrière.

Au jeune Mongo, Laferrière raconte quarante années de vie. Une longue lettre d’amour au Québec.

Le premier titre de Dany Laferrière après son entrée à l’Académie française.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Dany Laferrière de l'Académie française