Un dernier verre au bar sans nom
1 autre image
  •  
EAN13
9782366241914
ISBN
978-2-36624-191-4
Éditeur
Cambourakis
Date de publication
Collection
CAMBOURAKIS TEX
Nombre de pages
384
Dimensions
20 x 14 x 2 cm
Poids
456 g
Fiches UNIMARC
UTF-8 / MARC-8

Un dernier verre au bar sans nom

Traduit par

Cambourakis

Cambourakis Tex

Offres


Ce livre est en stock chez 5 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Oeuvre posthume, «Un dernier verre au bar sans nom» met en scène un couple d’écrivains, Jaime Froward et Charlie Monel, depuis leur rencontre à l’université jusqu’au moment de leur séparation, une quinzaine d’années plus tard. Tableau de la vie littéraire sur la côte Ouest des Etats-Unis au tournant des années 1960-70, le roman concentre la plupart des thématiques chères à Carpenter : comme «Sale Temps pour les braves», le livre présente un épisode carcéral ; comme dans «Deux Comédiens», Hollywood y apparaît dans sa démesure et sa folie ; comme dans tous ses romans, la fragilité des destins humains et l’angoisse de la perte, la dépression et la nécessité de faire face apparaissent comme les motifs majeurs de ce livre – avec, comme un corollaire inéluctable, comme une évidence bien ancrée au cœur de ces vies : l’alcool. Le livre s’ouvre sur la gueule de bois consécutive au mariage express de Jaime et Charlie, et s’achève sur ces mots « il lui restait beaucoup de verres à boire ». La publication de ce roman demeuré inédit vingt ans après la mort de l’auteur, dont l’édition a été confiée à Jonathan Lethem, a fait événement aux Etats-Unis.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

28 février 2017

Un dernier verre au bar sans nom Œuvre Posthume de Don Carpenter. Ce roman nous plonge au cœur de la vie littéraire sur la côte ouest américaine des années 50 aux années 70. Mettant en scène un couple d’écrivains, D. ...

Lire la suite

19 mai 2016

Avant de vous parler du contenu de ce roman, je veux d'abord vous raconter son histoire. Ce roman écrit par Don Carpenter a été découvert bien après le décès de l'auteur. Bien qu’il soit inachevé, Jonathan Lethem admirateur passionné s’y ...

Lire la suite

27 mars 2016

Inspiration et gueule de bois

Fréquentez-vous les librairies d’occasion ? Figurez-vous que c’est dans l’une d’elles, dans les années 1990, que l’écrivain Jonathan Lethem découvrit les livres de Don Carpenter, auteur génial des sixties tombé dans l’oubli. Quand on lui demanda d’éditer son roman posthume, ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Céline Leroy

Dossier relatif