Le sang de la vigne, Médoc sur ordonnance, Le sang de la vigne, tome 20
Éditeur
Fayard
Date de publication
Collection
Policier
Séries
Le sang de la vigne
Nombre de pages
220
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le sang de la vigne
Médoc sur ordonnance

Le sang de la vigne, tome 20

De ,

Fayard

Policier

Offres

  • AideEAN13 : 9782213669670
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

    11.99

Autre version disponible

A quelques pas du Fort Médoc, le cadavre d'une femme est découvert au matin, un tire-bouchon planté dans la nuque. Le commissaire Barbaroux ne tarde pas à mettre un nom sur cette victime échouée sur les berges de l'estuaire. Il s'agit d'Evelyne Colombier, patiente d'un établissement spécialisé dans la désintoxication alcoolique, que dirige le Dr René Charleville. Ce médecin affairiste et un brin cynique n'est autre que le second mari de Marie-Charlotte Rastigeas, la propriétaire du Château Bartaresse, situé en appellation Médoc. Cette femme issue de la bourgeoisie des Chartrons est également l'amie d'enfance d'Elisabeth Cooker avec laquelle elle partage une même passion pour l'héraldique. Alors qu'il s'apprêtait à passer un été paisible dans sa maison ombragée de Grangebelle, Benjamin Cooker se retrouve plongé dans une histoire sordide où, bien malgré lui, ses talents d'œnologue sont mis à contribution. Dans la touffeur de l'été girondin, accompagné de son assistant Virgile Lanssien et de sa responsable de laboratoire Alexandrine de la Palussière, il va mener une enquête qui le conduira dans des univers pour le moins contrastés : un patron de presse hâbleur et arrogant, une galeriste parisienne férue d'astrologie, un universitaire complexé qui rase les murs, un marabout africain réfugié dans les ruelles du quartier Saint-Michel, une vieille fille aigrie au destin contrarié, des vieillards malicieux accrochés à leur déambulateurs... Si le vin peut être bon pour la santé, il commet parfois de sérieux dégâts quand on le consomme sans raison ni modération.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Noël Balen
Plus d'informations sur Jean-Pierre Alaux