Je ne suis pas seule dans ma tête - Survivre grâce aux identités multiples
EAN13
9782761958318
ISBN
978-2-7619-5831-8
Éditeur
Éditions de l'Homme
Date de publication
Collection
PSYCHOLOGIE
Nombre de pages
208
Dimensions
23 x 15,5 x 1,5 cm
Poids
701 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Je ne suis pas seule dans ma tête - Survivre grâce aux identités multiples

De

Préface de

Éditions de l'Homme

Psychologie

Indisponible

Ce livre est en stock chez 15 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autre version disponible

L'histoire fascinante d'une fauconnière aux prises avec le trouble dissociatif de l'identité.
La réalisatrice Monique Polloni rencontre Anne, spécialiste des oiseaux de proie, pour la première fois dans le cadre d'un reportage. Anne est une femme de 56 ans, douce, au regard allumé, qui fait équipe avec Eddie l'aigle. Depuis 25 ans, elle travaille sur les terrains de golf de la côte est de l'île de Vancouver. C'est original, mais ce n'est pas tout. Plusieurs personnalités cohabitent à l'intérieur d'Anne et l'aident, encore aujourd'hui, à surmonter les importants traumatismes subis dans son enfance. Dans cet ouvrage, vous ferez non seulement sa connaissance, mais aussi celle de Joy, de Five, de Kylie, de Kelsie et de Stephie, ses principaux alters. Vous découvrirez également Richard, l'homme de sa vie, qui a vu peu à peu ces personnalités émerger et l'accompagne avec amour et bienveillance au quotidien. Loin des clichés habituellement associés au trouble dissociatif de l'identité (TDI), ce récit d'une amitié improbable entre une réalisatrice empathique et une femme fascinante permet de mieux comprendre que la survie, la résilience et même la guérison revêtent parfois des formes bien différentes. Appuyée par des experts, l'autrice explique comment le TDI affecte les relations d'Anne, son travail, sa vie tout entière. Plusieurs témoignages viennent compléter le portrait d'une saisissante originalité. Car, forte de ses apprentissages, Anne soutient d'autres personnes aux prises avec ce trouble et pour lesquelles il n'existe malheureusement que bien peu de ressources.
S'identifier pour envoyer des commentaires.