Les feintes d'une fin, Boris Vian continué par l'Oulipo
EAN13
9782940355327
ISBN
978-2-940355-32-7
Éditeur
Archipel Essais
Date de publication
Collection
Archipel
Nombre de pages
120
Dimensions
13,5 x 2,3 cm
Poids
150 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les feintes d'une fin

Boris Vian continué par l'Oulipo

Archipel Essais

Archipel

Indisponible
Au début des années 1950, Boris Vian ébauche un nouveau livre « à
l'américaine » dans la lignée des quatre romans noirs qu'il a signés sous
le nom de « Vernon Sullivan ». Vian en établit le synopsis, rédige les
quatre premiers chapitres, puis abandonne le projet et laisse ses personnages
en plan; il ne reprendra plus ce manuscrit jusqu’à sa mort en 1959. Soixante
ans plus tard, l’Oulipo se voit confier l’ébauche, et six de ses membres
s’attèlent à poursuivre et à achever le roman. Celui-ci paraît finalement
en 2020, aux éditions Fayard, sous le titre de On n’y échappe pas.

Un tel geste fait figure d’exception dans la littérature récente, les textes
inachevés étant généralement édités en l’état. Le présent essai
cherche donc à comprendre les mo- dalités d’une continuation, partant de
l’idée qu’une telle entreprise littéraire, délicate sinon controversée, ne
peut se faire sans l’utilisation de stratégies textuelles et paratextuelles
très précises. Mais enquêter sur On n’y échappe pas impose également de
démêler les fils du canular Vian-Sullivan, de déjouer les jeux oulipiens,
et, contre toute attente, d’élaborer enfin quelques feintes pour mieux rendre
justice aux audaces des co-auteurs.
S'identifier pour envoyer des commentaires.