Antigonon, une brigade héroïque, Suivi de : Ces affaires ne sont pas mes affaires / Tiens tes enfants à l'écart de l'alcool
EAN13
9782846816519
ISBN
978-2-84681-651-9
Éditeur
Les Solitaires intempestifs
Date de publication
Collection
DOMAINE ETRANGE
Nombre de pages
128
Dimensions
20 x 12,5 x 1 cm
Poids
140 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Antigonon, une brigade héroïque

Suivi de : Ces affaires ne sont pas mes affaires / Tiens tes enfants à l'écart de l'alcool

Traduit par

Les Solitaires intempestifs

Domaine Etrange

Offres

Antigonon, une brigade héroïque : Cette pièce est un patchwork-cabaret qui pose un regard satirique, ironique et poétique sur les mythes et les héros de l’histoire de Cuba, de son indépendance à nos jours.La pièce se clôt sur une scène autour de laquelle les personnages s’appliquent à déconstruire un texte de José Martí : Abdala (1869), poème dramatique mettant en scène un jeune héros qui, contre l’avis de sa mère, décide de partir combattre pour défendre sa patrie face à une invasion étrangère. Réflexion sur l’histoire nationale mais aussi sur la façon dont elle est enseignée à Cuba.
Ces affaires ne sont pas mes affaires : Cette pièce nous plonge au cœur de la « période spéciale » : la crise économique dans laquelle Cuba plongea à la suite de l’effondrement de l’Union soviétique. Les conséquences furent immédiatement visibles : magasin d’État vidés, pénuries d’essence, coupures d’électricité massives et à répétition. Une partie de la population cubaine choisit l’exil. Sur l’île, on cherche des solutions : pour parer au manque d’électricité, la population est sommée d’échanger ses vieux appareils électrodomestiques par d’autres, plus économiques. Les ampoules à incandescence, trop gourmandes en énergie, deviennent des pièces de musée.
Tiens tes enfants à l’écart de l’alcool : Ce monologue a pour point de départ la mort du père, première étape d’une plongée dans un monde en putréfaction. De la merde, du sang, de la sueur, du sperme et des larmes, des descriptions glaçantes, une rage que rien n’apaise, cela serait vite irrespirable si ce n’était, aussi, formidablement drôle, grotesque, incongru comme ce poème en forme de chanson satirique sur les dangers d’une fellation en voiture… Ce jeu de massacre, où le fils fouille dans les entrailles du père agonisant pour en arracher la merde, a bien sûr valeur métaphorique : entre naufrage de la révolution et survie sordide.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Christilla Vasserot