Les hérétiques « cathares »
EAN13
9782130814696
ISBN
978-2-13-081469-6
Éditeur
QUE SAIS JE
Date de publication
Collection
QUE SAIS-JE ?
Nombre de pages
128
Dimensions
18 x 12 cm
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les hérétiques « cathares »

Que Sais Je

Que Sais-Je ?

À paraître
Rare au Moyen Âge, l'emploi courant du mot « cathare » – lancé par le moine Eckbert de Schönau (1164) – est associé depuis le XIXe siècle à une vision déformée de certains mouvements hérétiques. Or, depuis le milieu des années 1990, un retour aux sources a radicalement changé nos connaissances en révélant que les hérétiques du Midi français ignorèrent, avant la période finale des années 1240-1320, le dualisme théologique qui leur a été imputé.
Julien Théry revient sur cette histoire, qui n'est autre que celle des contestations rencontrées par l'Église romaine et de leur criminalisation sous couvert de répression du dualisme. Avec l'essor, à partir du XIe siècle, des pouvoirs d'État dans l'Occident latin, ce que les autorités combattent chez les hérétiques, c'est avant tout le refus d'une nouvelle institutionnalisation, née dans l'Église avec la réforme grégorienne, et bien vite mise à profit par les États naissants. À son principe ? La transcendance de pouvoirs centralisés, qui ne peut se faire qu'au détriment de formes locales d'organisation sociales et religieuses.
S'identifier pour envoyer des commentaires.