De l'utilité d'être bon
EAN13
9782842058210
ISBN
978-2-84205-821-0
Éditeur
Mille et une nuits
Date de publication
Collection
La petite collection (445)
Nombre de pages
80
Dimensions
15 x 10 x 0 cm
Poids
59 g
Langue
français
Langue d'origine
chinois
Code dewey
181.112
Fiches UNIMARC
S'identifier

De l'utilité d'être bon

De

Traduit par

Postface de

Mille et une nuits

La petite collection

Indisponible
Il est dit que Meng tzeu (vers 370-vers 290 avant J.-C.), connu en Occident sous le nom de Mencius, a été le disciple du petit-fils de Confucius, disparu un siècle plus tôt. Prônant le pacifisme et la prospérité, il introduit dans la pensée du Maître une dimension politique et économique dont celui-ci s'était peu soucié : comment en effet atteindre la perfection, pratiquer la vertu et la piété filiale, quand le ventre est vide ? quand les sujets sont exposés à la guerre et à la famine ? Avec une téméraire sagesse, il ose conseiller aux princes de veiller au bien-être de leurs sujets, puisque sans la reconnaissance du peuple ils ne sauraient maintenir longtemps leur pouvoir. Seule la bienveillance permet ainsi de gagner, ou de conserver, un empire...
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jérôme Vérain