La société du mystère, roman
  •  
EAN13
9782246863137
ISBN
978-2-246-86313-7
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
Littérature Française
Nombre de pages
608
Dimensions
22 x 14 x 3 cm
Poids
665 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
UTF-8 / MARC-8

Offres

Autre version disponible

Un narrateur contemporain déniche chez un antiquaire un livre rare du xvie siècle : les Mémoires du peintre florentin Bronzino.
Les enfances de l’artiste auprès de son maître Pontormo, les leçons de vie que lui prodigue ensuite ce casse-cou de Benvenuto Cellini, la manière dont Bronzino devient peintre officiel des Médicis tout en s’affranchissant habilement des contraintes : à travers la vie trépidante d’une génération de génies entravés, pourchassés, menacés de mort pour leurs pensées hérétiques ou leurs amours interdites, Dominique Fernandez peint à fresque une époque de violences où la férule des Médicis et les dogmes catholiques imposent aux créateurs un carcan qui les contraint à crypter, chiffrer, coder et contrefaire. Le lecteur est introduit dans cette « Société du mystère » qui contourne la censure et atteint au sublime par la transgression : l’envers de la Renaissance à Florence telle que le vernis officiel nous en a légué l’histoire.
Au confluent de deux grandes passions de Dominique Fernandez, l’Italie et la peinture, cette autobiographie fictive, véritable roman de cape, d’épée et de pinceau, se situe dans la lignée de Porporino ou les mystères de Naples (Grasset, 1974, prix Médicis), de Dans la main de l’ange (Grasset, 1982, prix Goncourt) et de La course à l’abîme (Grasset, 2003).
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

Un narrateur qui pourrait très bien être Dominique Fernandez lui-même, découvre par hasard un livre introuvable, les mémoires du peintre florentin BRONZINO. La lecture en est édifiante ; éduqué dans son enfance par le maître PONTORMO, ce peintre florentin se ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Dominique Fernandez

Dossier relatif