Conseils de lecture

19,90
Conseillé par
9 novembre 2022

Dans un empire borolien en pleine expansion, le jeune journaliste Dimos Horacki est envoyé en mission dans les Cerracs, un des derniers territoires que l'empire tente d'envahir. Il est supposé rédiger un article louant les mérites d'un des chefs de l'armée borolienne mais en rencontrant les habitants des Cerracs il va découvrir leur mode de vie anarchiste et comprendre les vraies motivations de leur rébellion.

L'autrice parle d'une utopie anarchiste et en effet c'est une histoire qui questionne les fonctionnements de notre société tout en proposant des alternatives. Un court roman parsemé d'humour, de philosophie et surtout d'aventures.


dominique chevallier

Atelier in8

18,00
Conseillé par
2 novembre 2022

Un jour

Un cocktail de circonstances particulières amène Suzanne à grandir tel un monstre de vanité, pétrie d'ambitions. On assiste, fascinés, à l'histoire en train de se faire, celle d'une préparation de tout son être à accomplir un but insensé, qu'elle s'est elle-même fixé : un jour, je serai Présidente de la République. Au-delà de l'implacable mécanique de la conquête du pouvoir, avec quelques profils politiques (re)connus en ombres chinoises pour s'amuser, la force de ce récit réside dans la sidération ressentie face à une personnalité hors norme, une comète qui sait manier les codes et jouer de la transgression quand il le faut. Avec une thèse défendue dans cet océan de cynisme : la culture pour sauver l'humanité.


12,90
Conseillé par
27 octobre 2022

Que diriez-vous de prendre une tasse de thé avec un robot ? Voilà ce que vous propose Becky Chambers dans son petit roman Un Psaume pour les recyclés sauvages. Un récit plein d'humanité et de douceur, qui réchauffe le coeur et nous présente un futur qui n'est pas apocalyptique. Ici, l'humanité a su se renouveler pour sa propre survie, et créer une nouvelle façon d'habiter la terre, en créant une harmonie entre nature et technologie. Ici, l'humanité se contente de vivre, et de boire une tasse de thé fumant quand ça ne va plus. Des moines vont de ville en ville et proposent aux habitants un moment de discussion ou de silence, de sympathie, un moment pour se reposer, et se ressourcer. Les robots sont partis vivre dans la forêt, comme pour questionner la société sur ce qui fait l'humanité. Qui est le plus humain du robot ou de l'Homme ? On ressort de cette lecture avec le sentiment d'être compris. Le personnage de Dex, c'est nous, c'est tout le monde, et parfois, comme Dex, nous avons besoin de partir, de boire une bonne tisane en douce compagnie pour repartir de plus belle.


8,40
Conseillé par
26 octobre 2022

La guerre des clans

Le point de départ de cette double trilogie ambitieuse de fantasy francophone se situe dans une gigantesque Cité du Sud grouillante de vie, entre le port, les commerces et les tavernes, où plusieurs clans manigancent pour conforter le prestige et le pouvoir de leurs maisons. Lorsque le duc Servaint se met en tête de creuser un canal traversant la ville, les intrigues se multiplient pour faire échec à son projet. Les protégés du duc se retrouvent en danger et l'éloquence et la corruption ne suffiront pas. Dans les pas de Nox, le jeune commis d'épicerie, se déploie une histoire prenante, qui tient autant du roman d'apprentissage que du récit d'aventures. Cette lecture organique esquisse un joli jeu de miroirs qu'on a hâte de voir se déployer dans les prochains tomes.


8,90
Conseillé par
18 octobre 2022

La charge utile

Une soixantaine de jeunes de 15 ans doivent survivre sur une planète lointaine dont ils ne connaissent rien, sous la coupe réglée de Colony, l'Intelligence Artificielle, qui oblige les adolescents à travailler à la construction d'une fusée plutôt que d'assurer leur ravitaillement. L'histoire est celle de Porter, Tarsi et Kelvin que l'on suit dans cette SF facile d'accès, pleine d'aventures et de rebondissements, une sorte de méta-crossover entre Sa majesté des mouches et Divergente, avec un soupçon de 2001, L'Odyssée de l'espace. L'auteur parvient à rendre palpable une ambiance de huis-clos, oppressive, sur une planète pourtant immense et à poser la grande question : faut-il privilégier la vie ou les brevets ?