Sans oublier la baleine

Sans oublier la baleine

John Ironmonger

Stock

  • 15 mars 2016

    Tel un Jonas des temps modernes, Joe Haak se retrouve mystérieusement propulsé par un roqual sur le rivage d'un tout petit village de pécheurs perdu au fin fond de l'Angleterre.
    Ce brillant mathématicien employé comme analyste dans une banque d'affaire de la City a été poussé par son patron à jouer l'apprenti sorcier en ajoutant une dimension tout a fait inhabituelle au programme informatique qu'il a conçu. Mais quand ce programme capable de prédire les mouvements du marché boursier provoque une perte catastrophique pour la banque, Joe est désigné pour en porter la responsabilité. Il ne peut alors que fuir.

    C'est ainsi qu'il échoue dans un hameau cornique où il découvre que la vie peut être paisible, que le temps peut s'écouler plus lentement et que tout peut arriver. Le meilleur comme le pire....

    John Ironmonger tisse ici une fable originale qui mêle réalité économique, mythes anciens, légendes bibliques et philosophie politique sur fond de scénario catastrophe. Il imagine ce qui se passerait si le monde que nous prenons pour acquis s'effondrait tout d'un coup, si l'apocalypse s'annonçait et que l'humanité menaçait de retourner à l'âge de pierre.
    Sans oublier la baleine est un roman surprenant dont il ressort un fort sentiment d'urgence. La sensation qu'il reste peu de temps pour tenter d'éviter, si possible, toute une série de désastres climatiques, économiques, sanitaires etc. Des périls résultant de la domination souveraine d'un capitalisme spéculatif devenu une réelle menace pour l'humanité et la planète.
    Le roman de John Ironmonger se lit facilement même en n'étant pas initié aux arcanes de l'économie mondiale et de ses risques systémiques. Il n'y a rien de rébarbatif dans ce récit intelligent qui distrait tout en faisant réfléchir.
    J'ai passé un excellent moment avec Joe Haak et les habitants de St Piran.