Jessica Jupiter reporter du cœur

Jessica Jupiter reporter du cœur

Melody James

La Martinière Jeunesse

  • Bien, mais sans plus

    La première chose à savoir, c’est que ce roman est en fait un troisième tome. Bah, évidemment, me direz-vous, c’est écrit dans le titre de l’article… Sauf que oui, mais non. Ce n’est pas écrit sur le livre, ni sur la couverture, ni sur la quatrième de couverture… Je me suis donc lancée dans l’aventure sans savoir qu’il y avait deux tomes à lire avant. Et finalement, cela ne m’a absolument pas dérangée. En effet, tout ce qu’il y a à savoir pour comprendre l’histoire est répété par l’auteur. Du coup, on peut facilement prendre le train en marche, comme moi. Même si ce n’est pas ce que je vous recommande… Autant commencer par le premier tome, non ? Pourquoi est-ce que je m’attarde là-dessus ?! Parce que, c’est un bon point pour ce livre : l’auteur fait des rappels. Donc si cela fait des mois que vous avez lu les deux premiers tomes et que vous ne vous souvenez pas de grand-chose… aucune crainte à avoir.

    Bien, maintenant passons aux choses sérieuses. Dans ce roman, on suit la vie de Gemma Stone/Jessica Jupiter, une collégienne dont le rêve est de devenir journaliste. Elle participe donc au webzine du collège. Pour le moment, elle ne s’occupe que de l’horoscope mais elle ne désespère pas de voir un jour un de ses articles publié. En attendant, elle joue au cupidon à l’aide de ses prévisions horoscopiques. Lorsque leur professeur de Français propose à la classe de Gemma un voyage scolaire à Paris, elle saute sur l’opportunité. En effet, elle voit en ce voyage la possibilité de remplir sa mission en rapprochant deux de ses camarades et l’occasion d’écrire un article fabuleux pour le webzine du collège. Toutefois, le chemin pour parvenir à ses fins est semé d’embûches…

    Il faut reconnaitre que Gemma est une jeune fille très amusante à suivre. Elle est pleine d’esprit et son côté « investie d’une mission divine » (à savoir : former des couples) est assez marrant. Il est par ailleurs étonnant qu’elle soit ainsi experte des histoires de cœur, mais qu’elle soit aussi aveugle en ce qui la concerne elle…

    Toutefois, il est dommage que le lecteur puisse anticiper trop facilement ce qui va se passer. Ou alors, peut-être que cela marche avec le public cible et qu’il n’y voit que du feu ? En tous cas, de mon point de vue, c’est un roman assez jeunesse, prévisible mais très agréable à lire. Une lecture légère qui se lit en très peu de temps. Et même s’il ne s’y passe pas grand-chose au final, ce n’est pas mou puisqu’on ne s’ennuie pas.

    En conclusion, une série à recommander aux jeunes lecteurs ou lectrices. Rien de transcendant ou de super original, mais de quoi passer un bon moment de lecture en compagnie d’une jeune fille amusante et intéressante. De plus à la lecture de ce troisième tome, en tant que Français ou habitant en France, vous sourirez à plusieurs reprises devant les idées reçues et les déconvenues de ces petits collégiens anglais.