Avec Estelle-Sarah Bulle
Le , au Café Littéraire de votre librairie LE FORUM DU LIVRE

À l'occasion de la sortie de son nouvel ouvrage "Les étoiles les plus filantes" aux éditions Liana Levi, venez rencontrer Estelle-Sarah Bulle dans notre café littéraire le Jeudi 07 Octobre à 18h.

A propos du Livre:
Histoire imaginaire du film Orfeu Negro de Marcel Camus. En juin 1958, une équipe de tournage débarque à Rio de Janeiro pour tourner une adaptation de la pièce de Vinicius de Moraes dans la favela avec des comédiens amateurs noirs. L'effervescence autour du projet aiguise les intérêts de deux agents locaux de la CIA et de la France, soucieuse de se placer dans la compétition du Festival de Cannes.

Estelle-Sarah Bulle est née en 1974 à Créteil, d’un père guadeloupéen et d’une mère ayant grandi à la frontière franco-belge. Elle est l’auteure d’un premier roman, Là où les chiens aboient par la queue (Liana Levi, 2018), grand succès couronné par plusieurs prix littéraires, dont le prix Stanislas du premier roman, le prix Eugène-Dabit du roman populiste et le prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde et d’un roman jeunesse, Les Fantômes d’Issa (L’École des loisirs, 2020). Les Étoiles les plus filantes paraît en août 2021.

L'événement aura lieu dans le respect des règles sanitaires.
Il est fortement recommandé de s’inscrire pour la rencontre sous les formes suivantes : par email contact@librairieforumdulivre.fr, par téléphone au 02 99 79 38 93 ou directement au magasin.

Tous les événements

Portrait cruel d'une famille

Opérée suite à une lésion oculaire, L. cherche dans son passé l'origine de cette blessure. Durant les 17 premières années de Louvette, elle lit tout haut tout ce qui passe devant ses yeux, son entourage s'interroge : elle déchiffre le journal, les publicités, et naturellement, les livres. Cette jeune fille amoureuse des animaux et des livres va apprendre à voir les choses, puis se taire. Lorsque l'école ferme, Louvette dévore les livres que la mère lui achète en espagnol. C'est comme si le français hibernait pendant l'été. Mais Louvette ne l'oublie pas. Portrait cruel d'une famille, ce premier roman mêle insolence et gravité, fausse naïveté et débordements érotiques, à travers les yeux d'une enfant sauvage jamais domestiquée.